Visite d'une imprimante 3D

Bernard Blachier du lycée Pierre-Gilles de Gennes nous a accueilli le jeudi 26 juin 2014 pour la visite de leur imprimante 3D. Merci à lui de nous avoir reçu. Nous étions un petit groupe de neuf personnes à avoir pu assister à cette démonstration. Voici quelques photos.

L'imprimante 3D est utilisée dans le programme scolaire pour initier les élèves à la conception assistée par ordinateur. L'intérêt immédiat d'une telle imprimante est de voir concrètement le travail réalisé à l'ordinateur.

Le principe ? La machine est alimentée en fil plastique (ici de l'ABS) présentée en rouleau et une buse vient déposer le plastique fondu sur un plateau pour "imprimer" l'objet. A l'intérieur de la machine règne une température digne d'un four. Les pièces à imprimer sont décrites par un fichier informatique (fichier STL) compréhensible par l'imprimante.

La précision de la machine est plutôt faible. Tout dépend de l'utilisation de l'objet imprimé en question mais disons que l'impression 3D n'est pas une technologie de précision. Jean-Christophe a apporté avec lui un fichier informatique (fichier STL) d'un petit objet à faire imprimer et la séance de démonstration s'est axée sur l'impression de ce petit objet. Il a fallu environ 1h30 pour l'imprimer.

Il faut faire attention à l'utilisation que l'on pourrait avoir d'une imprimante 3D. La dérive serait d'imprimer tout et n'importe quoi, consommant encore davantage les ressources de la planète pour des gadgets. Si on place l'imprimante 3D dans le contexte de l'obsolescence programmée, cela prend une autre tournure. Cette fois-ci, l'impression 3D pourrait permettre de construire des pièces qui ne sont plus disponibles (ou trop chères) pour réparer du petit électroménager, une TV, une poignée de four à micro-onde, réduisant ainsi la quantité de déchets. Attention à l'usage qu'on pourrait faire de cette nouvelle technologie.

On pourrait envisager dans le futur la possibilité de faire imprimer nos propres pièces par cette imprimante 3D, à condition de payer bien évidemment la matière première.

Pour aller plus loin, voici quelques liens :

Les logiciels libres pour la modélisation 3D

  • Blender 

Thingiverse, le site de partage de modèles 3D

RepRap, l'imprimante 3D autoréplicable

D'autres Fablab dans les environs

Une superbe présentation en français sur les Fablab