Questions

Quels objets ?
Ce terme d'"objet" regroupe une multitude de biens qui envahissent notre quotidien. Par leur diffusion dans tous les aspects de nos vies, et malgré leur grand nombre, nous ne nous rendons presque plus compte de leur présence. Nous nous en servons tous les jours et leur fonction est devenu pour nous un besoin. Couteaux, robinet, radiateurs, machine à laver, aspirateur, appareils électroniques, ordinateur armoire, vélo, perceuse, tronçonneuse... tout autant d'objet dont il serait pour nous difficile de se passer et qui sont potentiellement soumis aux pannes et dysfonctionnements.

Pour qui ?
Nous sommes tous concernés par les problèmes posés par ces biens et nous nous sommes tous trouvés en désarroi, un jour ou l'autre, face à une panne. S'il y a des domaines où certains ont les capacités nécessaires pour une réparation, il est rare d'avoir
les connaissances pour pouvoir réparer l'ensemble des objets qui composent notre habitation. D'autant plus que les connaissances parfois ne suffisent pas, il faut également des outils et un savoir-faire. Ainsi chaque citoyen du Pays Dignois pourrait recourir à
l'aide proposée par l'association. Au delà du citoyen cette action pourra bénéficier aux associations dignoises, qui chacune dans leur domaine, ont parfois besoin d'aide et de soutien technique. Toutefois et dans un premier temps ces services ne pourront satisfaire les besoins des professionnels qui ont des demandes techniques sophistiquées.

Qui pour réparer ?
Si un atelier et des outils sont indispensables, il faut également des conseils et un savoir faire. L'atelier sera un lieu de rencontre où les passionnés de bricolage, une équipe d'adhérents, dont les membres auront des savoirs différents et complémentaires, pourront
aider les personnes le désirant. En cas de demande particulière ou d'incapacité de la part des membres "bricoleurs", il pourra être organisé l'intervention d'un professionnel sur un sujet précis.

Tout est-il réparable ?
Si la réponse à cette question est simple : non, les raisons permettent d'approfondir le problème et d'apporter de nouvelles solutions. Aujourd'hui on se sépare d'un objet après une panne, pour des raisons techniques ou économiques. Techniques : de part le procédé de fabrication beaucoup de biens, surtout dans l'électroménager, ne sont plus démontables et réparables, ou par des biais techniques non communs. Autre raison technique les pièces à changer sont suivant les marques difficiles à trouver et à remplacer. A cela s'ajoute l'argument économique, l'intervention d'un professionnel aurait un coût de revient supérieur (matériel et main d'œuvre) comparé à un achat de remplacement.

A quoi cette action veut mettre un terme ?
Au gaspillage matériel : tout le monde parcourant les rues de Digne, qui n'est pas une exception, a vu des objets, aux abords des poubelles et déchetteries, qui sont cassés, en panne ou pire en bon état et qui n'ont pas trouvé leur seconde vie. Pour des raisons autant écologiques que sociales, cela ne doit plus exister.

Quel sera le rôle de l'Atelier Partagé (AP)?
Ce constat à peine dessiné est large, par la quantités de personnes et de biens touchés, mais aussi par la diversité des connaissances et techniques nécessaires pour intervenir. C'est au cœur de cette problématique, à la croisée des besoins de chacun que l'AP veut se placer. Être un lien entre les demandes de conseils et/ou de matériel de la part des citoyens et les savoir-faire de passionnés et de professionnels.

Comment?
Pour répondre aux problèmes posés ci-dessus (clairement ou entre les lignes), une présentation non-exhaustive des activités possibles et souhaitées de l'association permettra de mieux cerner les tenants et aboutissants de celle-ci. Ces activités transversales peuvent être présentées de la manière suivante :